dossier|

Un FUJI x100s et x-PRO1 au Carnaval Vénitien de Pérouges
'On Air' le 15 Apr 2013 à 09:04:00| 182222 lectures



Follow-me on Twitter or Facebook :
S'abonner ? dominikFoto sur Twitter
Il en va parfois de ces dimanches où vous partez sans arrière-pensée, mise à part celle de profiter comme tout le monde du premier jour de printemps, ce fameux printemps qu'on attendait tous avec impatience. Sous un magnifique soleil et des températures presque estivales, je pars ainsi en direction d'un des plus beaux villages médiévaux de France, Pérouges, situé à quelques 40km de chez moi, dans l'Ain. Sur les lieux je réalise - flûte ! - que ce jour n'est pas aussi anodin qu'il n'y parait : je me retrouve en pleine parade d'un défilé vénitien. Heureusement, parti léger mais jamais désarmé, j'ai pu sortir mon x-PRO1 et le tout dernier x100s pour un carnaval de couleur.

Aux armes...


Vous l'aurez compris, ce reportage a été entièrement réalisé avec ces deux boitiers FUJI. Je me suis donc glissé parmi les nombreux badauds mais surtout les photographes amateurs et pros venus en grande force. Il est vrai que j'ai parfois eu le sentiment de me battre contre Goliath, tant certains avaient sorti la grosse artillerie. Avec deux FUJI, on passe parfois pour un drôle d'énergumène et on a du mal à faire sa place. Mais qu'importe.
Toutefois, vu la densité de la foule, les rues étroites et l'obligation de se trouver à proximité des figurants afin d'éliminer tant faire se peut les indésirables des cadrages, il n'était aucunement utile de sortir un 70-200mm, sauf peut-être pour se la frimer. Un simple 24-70mm était à la rigueur suffisant. C'est pourquoi le 23mm du x100s ainsi que les 18 et 35mm du FUJI x-PRO1 ont été mes outils de prédilection. Quant au 60mm, il m'a servi à prendre de plus loin lorsque la foule a eut perdu en compacité et que j'ai pu enfin prendre en peu plus de recul, où dans certains cas lorsque je souhaitais réaliser quelques portraits bien serrés.


Voici donc un reportage entièrement réalisé avec ces deux boitiers.
En fin de ces images, vous trouverez quelques unes de mes remarques et conseils...



















































































































































PHOTOS : ©2013, FUSINA Dominik - All rights reserved


Un essai bien utile


Comme vous pourrez le constater, les changements de contraste étaient importants. La cohabitation ombres/forte lumière et donc de conditions relativement dures m'ont contraint à jouer de la molette de correction d'exposition et à utiliser ici les fichiers RAW en post-production afin de récupérer quelques détails dans les basses ou hautes lumières. Non pas que les JPEG d'origine n'étaient pas sympa, loin de là, mais franchement, j'aurais dû passer plus de temps à régler mes boitiers afin d'obtenir des ombres moins denses et activer certains filtres pour développer un peu plus de dynamisme dans les variations de teintes. Le rendu trop dur m'a fait donc choisir les RAW.

J'ai apposé un post-traitement qui a consisté à accentuer les couleurs et les contrastes, rajouter un vignettage artificiel parfois afin d'isoler au mieux les magnifiques figurants.

J'avoue aussi avoir parfois un peu trop pêché par orgueil en jouant d'une trop grande ouverture (à fond même !) sous certaines conditions qui ne le méritaient pas vraiment. J'ai cherché la faute, un peu trop souvent avec le x100s, perdant ainsi en précision et provoquant aussi quelques aberrations optiques. La responsabilité en revient à... moi : j'ai trop souhaité détacher mes sujets et éliminer une foule souvent trop gênante par un flou et je l'ai payé parfois très cher (perte de densité, artefacts lumineux, profondeur de champ trop courte). Il est vrai qu'avec le 23mm, il faut être ouvert à fond pour provoquer un flou prononcé lorsqu'on a un peu de recul. Ma deuxième erreur a été de ne pas posséder d'un pare-soleil. Je vais donc passer commande illico ! ;)

Hormis cela, j'ai constaté un rendu assez similaire entre les deux boitiers. Normal, ils dotés tous deux du même capteur. Cela facilite du coup le post-traitement et le rendu constant d'une série réalisée sur deux boitiers pourtant distincts.

Pas de soucis de réactivité côté AutoFocus (AF), sauf dans des conditions singulières dans lesquelles même un reflex aurait pu parfois hésiter. La seule chose un peu désagréable, c'est que lorsque le FUJI patine, il patine (il se balade sur toute la plage). Etant moins véloce que mon D3s pour faire la MAP, il faut lui donner le temps de finir ces recherches pour changer de stratégie et tenter de retrouver le focus par un autre moyen. Mais cela a du m'arriver que 2 ou 3 fois sur 350 clichés. Donc ce n'est pas la mort.

Seule contrainte toutefois, la vitesse de déclenchement plancher à pleine ouverture : les deux boitiers sont assez limités et il m'a fallu assez souvent jouer du filtre ND pour le x100s afin de diminuer la vitesse maxi et obtenir la bonne expo (on est limité à 1/1000e à f2 !). L'accession de ce fameux filtre dans le menu principal est mon plus gros regret. Je souhaite vivement que FUJI corrige cela via une prochaine MAJ du firmware, comme elle l'avait fait pour le X100 à ses tous débuts ;) Dans les deux cas, fermer de quelques diaphs et l'on obtient des vitesses d'obturation plus convenables, atteignant dès f/4 les 1/2000e.


En conclusion


Un bel essai du comportement de ces deux boitiers sur l'intégralité d'un sujet. En temps normal, j'aurai probablement pris mes deux réflex. Dans le cas présent, je me suis (aussi) démontré qu'il était possible d'utiliser les deux FUJI dans des conditions relativement difficiles et avec au final un rendu exceptionnel. Il est probable qu'avec certaines de mes optiques NIKON, j'aurai abordé certaines prises de vue différemment : sortir un 1.4 avec un filtre ND m'aurait permis d'isoler d'avantage les sujets de plein pied. Mais qu'importe. A chaque outil, ses contraintes. Le tout est de savoir s'adapter et se faire plaisir. Et du plaisir, j'en ai pris ;)

Le résultat est là.
Reste désormais à avoir le courage de me lancer dans un sujet plus "pro" encore, en couvrant intégralement une commande avec ces deux bijoux. J'y songe de plus en plus. A suivre donc...


Plus de photos...


Pour découvrir d'autres clichés du x100s, c'est par ici.

Venetian heart | FUJI x100s





Vos commentaires :
Aucun commentaire pour l'instant

Exprimez-vous...
Nom ou pseudo (obl.)
Email (obl.)
Web
Titre
Message (req.)
Captcha
Recopiez ce code...
>>>
dominikfoto - View my recent photos on Flickriver

©2009, Fusina Dominik - All contents are copyrighted