Dossier|

La fête des lumières de Lyon avec un D3s
'On Air' le 06 Dec 2009 à 01:12:00 | 370000 lectures

Il y a tout juste une semaine, le D3s, le tout nouveau boîtier au format FX de NIKON, a fait sa sortie officielle.
Il se distingue par une vitesse de 9 ips, un mode video HD, et plus particulièrement par la présence d'un tout nouveau capteur 12Mp qui offre une sensibilité inégalée de... 102 400 ISO !!! Cependant, la montée en ISO se traduit bien souvent par une montée de bruit, une perte de détails mais surtout une gestion colorimétrique très souvent catastrophique. Alors qu'en est-il en utilisation réelle ?



Quelle chance ! La sortie de ce boîtier coïncide cette année avec un événement qui se prête bien à la photographie nocturne : la Fête des Lumières à Lyon. J'ai donc décidé de mettre à l'épreuve le 3Ds dans les conditions très particulières de ces illuminations où l'on se retrouve tantôt en haute lumière et parfois en basse lumière.



Pour ce test, j'ai utilisé plusieurs optiques : un 24-70mm/f:2.8 NIKON et un 70-200mm/2.8 SIGMA EX HSM et parfois, malgré un soucis de vignettage et de format (optique DX et non FX) et d'un 10-24mm de chez NIKON, mon fidèle 10-20mm/4-5.6 de SIGMA.



J'ai vraiment voulu tester ce boitier plutôt que de réaliser un reportage complet et créatif de la fête des Lumières. C'est pourquoi, je me suis pas attardé à prendre mon tripod (j'ai du l'utiliser 3 fois en tout), mais j'ai utilisé le D3s dans des conditions hors-norme dans ce genre de condition : à main levé. Les optiques n'ayant pas de stabilisateur, j'ai donc compensé par la montée de la sensibilité ou par des vitesses basses, mais pas trop. Variant ainsi les conditions de prise de vue délibérément, j'ai donc forcé parfois les ISO à outrance histoire de voir comment se comporte le D3s.

Dans un cas précis, j'ai usé de mon D300 pour doubler les prises de vue, histoire d'avoir un élément de comparaison.
Vous aurez un test comparatif prochainement (dans la semaine), dans le cadre d'un autre dossier, afin que chacun puisse mesurer les prouesses de ce tout nouveau capteur plein format.

Mes impressions à chaud


1 - En utilisation :

Après quelques minutes et heures d'utilisation, et pour un utilisateur de D200 et D300, on s'en accommode vite. J'ai regretté que l'on ne retrouve pas certaines facilités du D300 comme l'usage du zoom avec une seule touche. Snif. On a finalement les réminiscences du D200 qui reviennent. Hormis cela, ce boîtier est facile d'utilisation une fois que l'on a pris ses marques.
Le doux bruit du déclencheur est... sublime. Et le viseur 100%, encore meilleur par rapport au D300 est d'un grand confort. Quant à l'usage technique, il est déconcertant.
Depuis 3 jours, je tente de me décevoir. J'y arrive, certes, mais dans ce cas, c'est que j'ai fait une boulette et que - il faut se le dire - tout autre boitier aurait fait 1000 fois pire !
Là où on attend la bête, c'est sur la sensibilité. Autant vous avouer que j'ai le sentiment d'avoir aucune limite dans les conditions de prise de vue. Pour tester le D3s au moment de l'achat, j'ai scotché toute l'équipe de vente en allant m'enfermer dans un débarras de la boutique plongé dans une quasi obscurité et, le poussant à 102 400 ISO, ne voyant quasiment rien dans le viseur, j'ai pu faire apparaître l'un des vendeurs que j'avais en ligne de mire (enfin, si l'on peut dire car j'ai shooté en aveugle !).
Le plus dingue, c'est la présence de couleur : là où mon D300 me fait apparaître une teinte dominante au delà de quelques ISO, le D3s lui les conserve. La montée de bruit commence à se faire sentir légèrement à H2.0 (51 600 ISO). Elle est présente à 102 400 (H3.0) mais reste exploitable. Tout dépend bien sûr de la condition de la prise de vue. Très souvent, cela reste convenable. Si le sujet est par contre naturellement très sombre (un fond noir par exemple), le bruit sera bien visible. Mais encore une fois, c'est largement exploitable.

Alors que dire ? Ben que toute la soirée, je n'ai fait que me balader sans tripod là où TOUS LES PHOTOGRAPHES (Amateurs ou pas) étaient contraints de poser leur APN avec des vitesses ultra-lentes. Le plus bas, parfois, fut pour moi du 1/30 ou 1/50e. Mais la raison était de ne pas trop user des ISO afin de garder un peu de marge.
Un sentiment de confort extraordinaire m'a envahi durant toute la soirée.
J'ai souvent laissé mon boitier à 12 800 ISO... sans crainte de voir mes images inutilisables. Du coup, la créativité et la réactivité sont à l'honneur.
Je sens que certains vont me haïr :D
Bref, que du bonheur à 200%.


2 - Après traitement :

Je viens de finir l'extraction de mes photos. J'ai pour cela utilisé la version d'Adobe Lightroom 2.6rc. En effet, c'est la seule version logicielle (encore en beta) qui puisse ouvrir les RAW du D3s. A noter que "Capture NX" est absent du package (pas cool de la part de NIKON !!!)
Je n'ai rencontré aucun problème majeur avec LR à part un drôle de soucis avec Photoshop CS4 (un conflit bizarre) mais qui a disparu après redémarrage de mon Mac... à suivre.
J'ai fait l'effort de laisser souvent les réglages d'origine pour cette série, histoire de montrer ce que le D3s a dans le ventre. Parfois, j'ai légèrement modifié les teintes, ou encore redonné de la pêche. Mais c'est resté très rare.

C'est à ce moment du travail que l'on prend vraiment la mesure du gain apporté par un capteur plein format et la possibilité de monter en ISO sans perte. On a des images détaillées, colorées, et le travail de retouche (post-traitement) s'en trouve très facilité. Au final, on est davantage productif.


Pré-conclusion


Vouloir faire un reportage lors de la Fête des Lumières de Lyon était pour moi une aubaine. Je l'ai déjà couverte depuis de nombreuses années avec souvent une évolution de mon matériel entre temps qui m'a amené à m'adapter. Autant cette différence entre le D200 et le D300 ne m'avait pas été flagrante, autant avec le D3s, cela n'a strictement plus rien à voir. On se sent libre.
Je regrette juste de ne pas avoir eu une optique ultra-grand angle adaptée au format FX (genre un 10-24mm NIKON) car mon 10-20mm SIGMA m'a clairement pénalisé. J'aurai souhaité utiliser plus souvent ce range... Mais cela viendra.

La prochaine étape sera de vous montrer quelques visuels comparatifs avec mon D300.

A bientôt ;)

Dominik Fusina,
photographe crâne d'œuf avec option barbichette


Un petit coup d'oeil sur Flickr pour voir les EXIF...



Vos commentaires :

Le 06/12/2009, 15:08 par Benalyon
Excellent !

Trop de monde

Le 06/12/2009, 15:15 par Patricia
J'y étais samedi est j'ai vraiment trouvé qy'il y avé trop de monde

Exprimez-vous...
Nom ou pseudo (obl.)
Email (obl.)
Web
Titre
Message (req.)
Captcha
Recopiez ce code...
>>>
dominikfoto - View my recent photos on Flickriver

©2009, Fusina Dominik - All contents are copyrighted